Faire de l’écotourisme au cœur de la nature brésilienne

brazil-1091369__340-1

    Plus grand et plus peuplé pays d’Amérique du Sud, le Brésil attire les touristes du monde entier qui viennent découvrir son ambiance, son climat et ses plages paradisiaques, son architecture. Mais au-delà des clichés touristique, le Brésil se démarque par l’immensité et la diversité unique de son patrimoine naturel, protégé en parti par son réseau de parcs nationaux et de réserves naturelles qui émerveilleront les amoureux de la nature.


    Le Parc de la Chapada Diamantina

    Dans l’optique de découvrir ce pays sous l’angle éco-touristique, une des destinations à privilégier est le parc de la Chapada Diamantina. Ce bout d’Eden, situé à 400 km à l’ouest de Salvador de Bahia, est réputé pour la splendeur de ses paysages. Il est constitué de montagnes verdoyantes, de rivières, de chutes d’eau (300), de canyons et de falaises qui feront le bonheur des amateurs de sensations fortes et de trek. À noter que cette région était autrefois une zone d’exploitation diamantifère avant de devenir un écrin pour les aficionados du tourisme vert. Arrivés sur les lieux, les adeptes d’alpinisme pourront s’adonner à leur passion en escaladant le pic de la Barbade qui s’élève à plus de 2 000 m d’altitude. En se baladant dans les environs, les randonneurs observeront une grande variété d’oiseaux, de reptiles et d’amphibiens. Ils ne manqueront pas non plus d’y croiser des fourmiliers géant, un des mammifères les plus étranges du continent sud-américain.
    Le Parc National du Pantanal, une oasis d’exception du Brésil
    Les éco-touristes pourront poursuivre leur voyage sur mesure Brésil par la découverte du Parc National du Pantanal qui se trouve au sud-ouest de l’État du Mato Grosso. Connue comme étant vraisemblablement la plus grande zone humide du monde, cette région s’étend sur une vaste superficie d’environ 136 028 ha. Cette immense plaine alluviale est réputée pour l’abondance de sa faune et l’exubérance de sa flore. Elle passe même pour être l’écosystème le plus dense tant du point de vue végétal qu’animal. En explorant les différentes aires du Pantanal, les adeptes de safari ornithologiques seront ravis en observant diverses espèces d’oiseaux, comme l’emblématique jabiru d’Amérique, différentes espèces de héron et d’ibis et 26 espèces de perroquets.. Les randonneurs ont aussi l’occasion d’y découvrir une large population d’espèces menacées d’extinction comme le jaguar, le cerf des marais, la loutre géante… Au cours de leur promenade sur les berges des rivières du parc, ils apercevront diverses espèces de reptiles, à savoir le caïman, l’anaconda et le boa constrictor.
    L’archipel de Fernando de Noronha, un joyau bleu brésilien
    3ème étape indispensable d’un voyage éco-touristique sur mesure au Brésil, l’archipel de Fernando de Noronha situé dans l’océan Atlantique. À noter que ce territoire fait parti de la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, car il abrite une faune marine extrêmement riche et diversifiée. Ce coin paradisiaque constitue un haut lieu d’observation d’une large population de baleines, de dauphins et de tortues de mer ainsi qu’un spot unique de plongée. Au cours de leur périple dans ces îles, les fans de nature ne manqueront pas aussi de découvrir diverses espèces d’oiseaux résidents et migrateurs et la flore des forêts relictuelles (plus de 400 espèces de plantes). Et pour les amoureux du farniente, Fernando de Noronha abrite des plages idylliques où passer des moments de détente balnéaire. deux de ses plages, Praia do Sancho et Praia do Leão, ont été élues comme les plus belles du Brésil. Enfin, les vestiges de portugais témoins de l’architecture coloniale sont et des épaves de bateaux.

Bresil-1

Et l’hébergement insolite ?
L’offre en hébergement insolite n’est pas très encore très développée au Brésil, mais si ce pays suit la tendance actuelle, nulle doute que le nombre de propositions explosent, le pays s’y prête idéalement.
Nous vous avons sélectionné une structure qui constitue une magnifique étape pour des safaris au Pantanal, le Pantanal Jaguar Camp qui organise différents sorties d’observations de la faune et flore dont la vedette est bien entendu, le jaguar. Si cela vous intéresse suivez le lien : https://cabinity.com/contact/
Capture d’écran 2017-10-20 à 15.32.30

L’hébergement insolite, une voie pour un tourisme durable

themes

( Cet article a été écrit pas nos soins pour le blog 38 000 km)

 

Si laisser une trace ou une empreinte est une action louable lorsqu’il s’agit de culture, cela devient discutable lorsque l’on parle de voyage et de tourisme.

Pour les voyageurs, l’hébergement est une composante essentielle de son voyage. Leur choix est majoritairement dicté par des impératifs de coût, de localisation, de logistique et de considération esthétique. Cependant, depuis quelques années, les problématiques de développement durable et par extension de tourisme durable deviennent un des facteurs de décision, pour une population de plus en plus sensible à ces sujets.

Dans les faits, la prise de conscience de l’intérêt du tourisme durable se traduit, entre autre, par une tendance forte de l’hébergement insolite, cabanes dans les arbres, cabanes flottantes, bulles, yourtes, tipis, igloos… une niche dont la croissance est en très forte progression. Différentes études estiment que le nombre d’hébergement insolite sera multiplié par 2 ou plus d’ici 2019. Et les raisons objectives de cette alternative aux hébergements traditionnels ne manquent pas :

Dihan_1

  • une structure légère qui possède une empreinte carbone plus faible qu’une construction conventionnelle
  • une construction qui s’affranchit en partie des contraintes législatives et topographiques permettant de couvrir
  • des territoires touristiques inexploités et inexploitables par des structures traditionnelles
  • un investissement relativement faible en terme de financement et de logistique permettant une rentabilité rapide et plus élevée que celle d’un hébergement « classique »
  • un type de construction autorisant une liberté architecturale sans limite
    du côté client un très fort attrait pour une expérience nouvelle, onirique, proche de la nature

Concrètement une analyse grossière de la typologie des habitations composant cette catégorie « hébergement insolite » on s’aperçoit qu’il se dégage plusieurs grandes tendances.

Il y a tout d’abord des structures traditionnelles comme les tipis, les yourtes, igloos, roulottes, habitats troglodytes, cabanes sur pilotis … qui bien sûr n’ont rien d’insolite pour les populations qui les habitent en permanence ou les ont habitées il y a encore peu, mais qui transposées dans d’autres pays et/ou utilisés par des touristes, se transforment en expérience insolite.

Ensuite nous pouvons regrouper toutes les structures qui sont modifiées, transformées ou dont l’utilisation a évolué, comme les péniches, les phares, les cabanes dans les arbres, les lodges, les avions…

Enfin, il y a toutes les créations pures qui n’ont pour seules contraintes la topographie, la logistique et l’imagination

Donc c’est toute cette tendance fractale autour de l’hébergement insolite qui s’installe dans le domaine de l’architecture et de la construction individuelle ainsi que dans celui du tourisme pour les raisons évoquées plus haut.

Voilà, pour aller plus loin, rendez-vous sur CABINITY.COM, un site sur l’hébergement insolite.

GLADTROTTER

Le cercle des amis de CABINITY.COM croît de jour en jour. Aujourd’hui nous mettons en avant GLADTROTTER, une toute nouvelle plateforme (lancée en mars 2016) qui met en relation des voyageurs avec des guides locaux passionnés qui veulent faire découvrir leur ville ou leur région en sortant des sentiers battus.
Présent dans une dizaine de villes pour l’instant, GLADTROTTER compte s’étendre à la fois en zone urbaine et en zone rurale.

Voilà, si vous êtes à la recherche de visites originales avec d’authentiques locaux , pensez à GLADTROTTER.

gladtagline-v1-6

Les Grands Voisins

C’est vraiment arrivé pas très loin de chez nous : les GRANDS VOISINS projet multiple, solidaire et participatif mené par les associations AURORE, PLATEAU URBAIN et YES WE CAMP, s’est installé sur les friches de l’ancien hôpital Saint-Vincent de Paul dans le XIV arrondissement de Paris. Il accueille dans son sein des artisans et créateurs, des entreprises, des boutiques , des réfugiés et un … camping dans lequel ont été construites 4 cabanes. Si l’expérience insolite d’une nuit dans une cabane en plein Paris vous intéresse, sachez qu’il reste des disponibilités à partir de 16 € la nuitée. Le camping fermera fin septembre début octobre en fonction de du temps.

photo4
grands-voisins-3
photo5
photo6

L'insolite aux pays des pommes

L’habitat insolite est universel, si on ne tient pas compte de l’aspect subjectif du terme insolite. L’étendu de son champs des possibles est infini, en termes de design, de fabrication, d’adaptation au milieu, de développement durable, de capital sympathie, d’onirisme et de légèreté. A CABINITY.COM, nous aimons chercher des réponses architecturales dans des régions auxquelles